Pue la mort !

Les zombies attaquent Oxford. Le duo BISLEY & GRANT se reforme pour une nouvelle bande dessinée sanglante et cinglante !

« Simon Bisley n’a pas son pareil pour offrir un tel délire visuel. » – Planete BD

« Huis clos puant la testostérone et la chair avariée, Pue la mort ! déploie sa galerie de personnages forts en gueules… C’est là qu’éclate tout le talent de Bisley, particulièrement à l’aise dans la surenchère gore. » – Frenetic Arts

« Une série Z assumée et joyeusement foutraque ! » – La Ribambulle

« …pour montrer à vos gosses que vous aussi, vous avez eu un moment rock’n roll dans vos vies! » – ZombiesWorld

« un cauchemar d’une rare violence, brillamment mis en scène par Bisley. Si ça peut en rassurer certains, il y a une planche avec du cul de la nudité féminine dessus. C’est très joli aussi. » – Zombie Parade

Pue-la-mort

Édition Standard

Pue-la-mort-edition-special

Édition Spéciale

 ► COMMANDER  (LIVRES IMPRIMÉS)

► TÉLÉCHARGER (NUMÉRIQUE)

► LIRE UN EXTRAIT

C’est quoi ?

Une B.D. de Simon Bisley (Slaine) dans un genre où on l’attendait la bave aux lèvres : le survival à zombies. Écrit par Alan Grant, son comparse sur Lobo et les meilleurs récits de Judge Dredd. Avec Pue la mort ! les deux killers britanniques se retrouvent pour une histoire classique et efficace à l’ambiance crasseuse . Illustrations additionnelles peintes par Glenn Fabry.

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment la viande faisandée, les zombies qui puent, les connards victorieux, les vers, le vomi, et détestent The Walking Dead, son noir et blanc raffiné et son histoire sur 86000 pages…

De quoi ça parle ?

Une brigade de pompiers tente de survivre à l’apocalypse des morts-vivants. Retranchés dans leur caserne, ils attendent l’arrivée des militaires. Mais la stupidité de l’un d’entre eux va causer leur perte.

Pourquoi on l’aime ?

Le récit surprend… à ne pas chercher à surprendre, rappelant que les histoires simples sont souvent les meilleures, surtout quand le style affirmé de Bisley vient éclabousser les pages. Champ libre aux excès du dessinateur, Pue la Mort ! devient une sorte de décharge punk-rock électrisante, transposée en bande dessinée gore.
Si aujourd’hui les zombies se paient Brad Pitt et des pics d’audience en série, il est bon de se rappeler qu’ils n’ont jamais eu autant de charme que sous les caméras de Fulci ou Romero. Bien qu’album graphique, Pue la mort ! fleure bon les bandes VHS aux jaquettes délavées qui trônaient avec arrogance dans les vidéo-clubs, souvenirs d’une époque où Zombi 3 ou l’Avion de l’Apocalypse désignaient la place où les morts-vivants se sentaient chez eux.
Référentiel aux séries B et Z des années 80, Pue la mort ! se permet même les incohérences d’un scénario décousu, comme écrit le jour du tournage, où les morceaux de bravoure s’accumulent jusqu’au plan de fin ; sans s’encombrer d’explications sur l’origine de la menace, sans conclure les intrigues secondaires ou s’attarder sur la psychologie de personnages… qu’on préfère bêtes et méchants. Pue la mort ! déroutera les amateurs de zombies de la dernière heure et réjouira ceux qui ont connu l’odeur des bandes magnétiques du siècle dernier.

Les éditions

Pue la mort ! a été publié en édition standard, album souple (softcover) 96 pages au format .115 (250×190).

Une première Édition Spéciale « Grindhouse », album souple (softcover) 116 pages grand format .255 (280×205), tirage limité à 300 exemplaires, est parue en 2014. Couverture peinte par Glenn Fabry (les couvertures de Preacher). Elle présente la B.D. façon film d’horreur des années 70 avec couleurs saturées de rouge et de bleu, une mise en page avec chapitrage et une galerie d’illustrations signée Glenn Fabry , Mike Hoffman (La Tombe de la Terreur, Vampirella), Vince Locke (les pochettes de Cannibal Corpse) et Nate Van Dyke !

► COMMANDER  (LIVRES IMPRIMÉS)

► TÉLÉCHARGER (NUMÉRIQUE)

► LIRE UN EXTRAIT

Go top